Navigazione – Piano del sito

Les services d’architecture de l’État, des départements et des communes en Alsace et Lorraine après leur retour à la France : réorganisation et recrutement (1919-1939)

Nicolas Lefort
p. 111-130

Riassunto

Pendant la période du Reichsland (1871-1918), les services publics d’architecture qui fonctionnent en Alsace-Lorraine évoluent sous l’influence du modèle allemand. En 1918-1919, le retour de ces territoires à la France est marqué par l’expulsion de la plupart des architectes chefs de service de nationalité allemande. L’article étudie les grandes lignes de la réorganisation des services publics d’architecture en Alsace et Lorraine et les critères de sélection des nouveaux architectes qui les dirigent pendant l’entre-deux-guerres en faisant la distinction entre ceux qui relèvent de l’État, des départements et des communes.

Inizio pagina

Estratto del testo

Questo documento sarà pubblicato online con testo integrale in marzo 2019.

Piano

1. Dans les services d’architecture de l’État : des chefs parisiens, des adjoints alsaciens et lorrains
2. Dans les départements : l’expérience plus importante que la formation ou le diplôme ?
3. Au service municipal d’architecture de Strasbourg : l’évolution dans la continuité
Conclusion

Anteprima del testo

Régions frontalières, l’Alsace et une partie de la Lorraine sont annexées par l’Empire allemand suite à la guerre franco-prussienne de 1870 et forment le Reichsland Elsass-Lothringen de 1871 jusqu’à leur retour à la France à la fin de la Première Guerre mondiale en 1918. Durant ce demi-siècle de séparation, les services publics d’architecture qui fonctionnent en Alsace-Lorraine, qu’ils dépendent de l’État, des départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle ou des communes, évoluent sous l’influence du modèle allemand. Lorsque les Français reprennent possession de l’Alsace-Lorraine, ils y retrouvent par conséquent des services d’architecture différents de ceux qui existent dans les autres départements français, dit « de l’intérieur ». Les architectes de nationalité allemande qui dirigent ces services au moment de l’armistice ont été formés dans les écoles techniques supérieures (Technische Hochschulen) d’outre-Rhin. Or, après guerre, le gouvernement français souhaite réintro...

Inizio pagina

Per citare questo articolo

Riferimento cartaceo

Nicolas Lefort, « Les services d’architecture de l’État, des départements et des communes en Alsace et Lorraine après leur retour à la France : réorganisation et recrutement (1919-1939) », Études de lettres, 1 | 2017, 111-130.

Riferimento elettronico

Nicolas Lefort, « Les services d’architecture de l’État, des départements et des communes en Alsace et Lorraine après leur retour à la France : réorganisation et recrutement (1919-1939) », Études de lettres [Online], 1 | 2017, Messo online il 15 marzo 2019, consultato il 25 giugno 2017. URL : http://edl.revues.org/972 ; DOI : 10.4000/edl.972

Inizio pagina

Autore

Nicolas Lefort

Université de Strasbourg

Inizio pagina

Diritti d'autore

© Études de lettres

Inizio pagina
  • Logo Université de Lausanne
  • Revues.org