Navigation – Plan du site

Architectes suisses à Strasbourg, évolution d’un « profil » (1870-1939)

Shahram Abadie
p. 31-48

Résumé

Strasbourg connaît un développement urbain spectaculaire au tournant des XIXe et XXe siècles. Parmi les acteurs de ce chantier, les architectes suisses occupent la troisième place après les Alsaciens et les Allemands. À travers des analyses chronologique et socioculturelle, cet article montre que cette « immigration » s’inscrit dans la tradition de circulation des travailleurs dans l’espace rhénan, intensifiée cependant par la réalisation de l’extension de la ville (1880-1900) et l’urbanisation des faubourgs (1920-1930). L’étude de deux figures emblématiques de ces praticiens révèle ensuite que, malgré un contexte mouvementé de transition politique et disciplinaire, les Suisses s’intègrent aisément dans le milieu professionnel, établissant des échanges avec leur société d’adoption.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2019.

Plan

1. Le milieu des professionnels d’architecture
2. Immigration des architectes suisses
3. Analyse socioculturelle des immigrants
4. Albert Nadler, « un architecte “alsacien” doué » et Eugène Brast, architecte du quartier suisse

Aperçu du texte

Au lendemain de l’annexion de Strasbourg à l’Empire allemand en 1871, une importante extension est décidée pour tripler à peu près la superficie de la ville intra muros. Après le rattachement à la France à l’issue de la Première Guerre mondiale, son enceinte est supprimée et le territoire communal unifié pour agglomérer une population qui, depuis l’Annexion, a presque doublé. C’est dire qu’un demi-siècle durant (1880-1930), Strasbourg a été un immense chantier d’architecture et d’urbanisme, sur lequel sont intervenus plus de 1500 professionnels, architectes et entrepreneurs. Le besoin en cadres qualifiés pour concevoir les projets et mener à bien les travaux n’a pu être assouvi que par des vagues successives d’immigration de praticiens depuis les autres villes d’Allemagne et de France, voire d’autres pays d’Europe. Parmi ces derniers, la Suisse occupe la place d’honneur. Petite minorité par rapport aux Alsaciens et aux Altdeutschen – les Allemands originaires d’autres Länder qu’Elsa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Shahram Abadie, « Architectes suisses à Strasbourg, évolution d’un « profil » (1870-1939) », Études de lettres, 1 | 2017, 31-48.

Référence électronique

Shahram Abadie, « Architectes suisses à Strasbourg, évolution d’un « profil » (1870-1939) », Études de lettres [En ligne], 1 | 2017, mis en ligne le 15 mars 2019, consulté le 23 août 2017. URL : http://edl.revues.org/962 ; DOI : 10.4000/edl.962

Haut de page

Auteur

Shahram Abadie

École nationale supérieure d’architecture, Clermont-Ferrand

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • Revues.org