Navigation – Plan du site

Ecrits autobiographiques et personne : Perspectives transculturelles

Claudia Ulbrich, Hans Medick et Angelika Schaser
Traduction de Danièle Tosato-Rigo

Résumé

Cet article est la version retravaillée d’une introduction des auteur-e-s au volume Selbstzeugnis und Person. Transkulturelle Perspektiven, synthèse des travaux du groupe de recherche « Selbstzeugnisse in transkultureller Perspektive » soutenu entre 2004 et 2012 par la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG). De nouveaux concepts de la recherche sur les écrits personnels propres à visibiliser la multiplicité et la diversité de l’écriture de soi dans différentes cultures y sont discutés. Dans un premier temps, les auteur-e-s interprètent les pratiques scripturaires et mémorielles en tant qu’acte performatif, tout en opposant une critique fondée sur l’historiographie aux concepts d’individu, d’autobiographie et de modernisation. Puis ils montrent que la construction transculturelle de soi et l’appartenance culturelle multiple constituent des catégories utiles aussi à l’analyse de textes de la première modernité. Un plaidoyer en faveur de l’incorporation des écrits autobiographiques dans une histoire globale orientée de façon microhistorique clôt leur exposé.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2019.

Plan

De l’individu à la personne
Pratiques d’écriture
Ecrire et se souvenir
Transculturalité et appartenance culturelle multiple
Ecrits autobiographiques, microhistoire et histoire globale

Aperçu du texte

Les écrits autobiographiques ont longtemps été considérés comme une forme d’écriture typiquement européenne. Etroitement liés à des conceptions eurocentriques de l’individualisme, voire à un soi « universel », ils furent interprétés de façon téléologique comme partie intégrante d’un passage vers la modernité incarné par la liberté du sujet et les formes d’économie qui en découlaient en Occident. Cette perspective réductrice a occulté le fait qu’à des périodes différentes, des êtres humains vivant dans d’autres civilisations ont parlé de leur propre existence sous des formes dont la diversité fascine. Cette dernière n’a pu être mise en évidence qu’au moment où, s’éloignant de la définition stricte de l’autobiographie, les chercheurs ont commencé à travailler avec un concept élargi des genres textuels. Depuis l’émergence dans les années 1980, à partir des Pays-Bas, de la notion d’egodocument, qui réunit journaux, mémoires, correspondance personnelle et autres écrits autobiographiques,...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claudia Ulbrich, Hans Medick et Angelika Schaser, « Ecrits autobiographiques et personne : Perspectives transculturelles », Études de lettres [En ligne], 1-2 | 2016, mis en ligne le 01 mai 2019, consulté le 01 mars 2017. URL : http://edl.revues.org/882 ; DOI : 10.4000/edl.882

Haut de page

Auteurs

Claudia Ulbrich

Freie Universität Berlin

Hans Medick

Göttingen

Angelika Schaser

Universität Hamburg

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • Revues.org