Navigation – Plan du site

Le pas de l’échelle

Claude Reichler
p. 255-268

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2018.

Aperçu du texte

Chers amis,

En occupant cette place aujourd’hui, j’ai accepté un contrat qui comporte deux clauses : l’une de prononcer une « leçon », et l’autre de parler d’échelles, selon le titre du colloque qui nous a réunis : Les échelles du texte. Pour la première, qui consiste à faire, une fois encore, ce qui a été mon métier pendant trente-trois ans dans cette Faculté, je voudrais d’abord vous remercier de tout cœur pour votre présence, là, à m’écouter. Mais je voudrais aussi vous dire que j’aurais autant aimé vous proposer une promenade, vous montrer des paysages, faire un peu l’école buissonnière… Nous le ferons d’une certaine façon, avec un auteur qui s’y entend en promenades, puisque nous parlerons de Rousseau. Quant à la seconde clause, j’ai voulu voir dans la proposition du titre du colloque une invitation à jouer avec ce mot, « l’échelle, les échelles », et avec les objets qu’il désigne. Jouer, ouvrir des pistes, se laisser guider par les mots et par les choses… J’aime beaucoup cette ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Reichler, « Le pas de l’échelle », Études de lettres, 1-2 | 2015, 255-268.

Référence électronique

Claude Reichler, « Le pas de l’échelle », Études de lettres [En ligne], 1-2 | 2015, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 21 août 2017. URL : http://edl.revues.org/841 ; DOI : 10.4000/edl.841

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • Revues.org