Navigation – Plan du site

Donation entre vifs : L’écrivain contemporain et le professeur de littérature

Jean Kaempfer
p. 237-254

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2018.

Aperçu du texte

L’écrivain contemporain, le professeur de littérature : j’ai mis cela au singulier, avec des articles définis. Et du coup, me voici propulsé dans le typique, la généralité, l’abstrait, alors que je n’ai pas la tête faite pour ces nuées. Mais aussi, il m’a paru que le moment d’un tel arrêt réflexif, depuis un léger surplomb, était venu ; longtemps en effet, j’ai lu en séminaire des écrivains d’aujourd’hui, puis invité ceux-ci à l’université pour qu’ils y rencontrent leurs lectrices, leurs lecteurs. Or que faisais-je, ce faisant ? Des choses imprudentes peut-être, car j’étais sans parapet : nul canon pour endiguer mes choix. Mais aussi des choses nécessaires, car je n’étais pas sans jugement : mon goût m’imposant la certitude sensible que là, puis là encore, la littérature était patente. Pour résumer cette situation un peu inconfortable, mais non dénuée de charme, le Code civil, grâce à l’intercession d’une juriste de ma connaissance, m’offrit l’asile d’une catégorie hospitalière : la...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Kaempfer, « Donation entre vifs : L’écrivain contemporain et le professeur de littérature », Études de lettres, 1-2 | 2015, 237-254.

Référence électronique

Jean Kaempfer, « Donation entre vifs : L’écrivain contemporain et le professeur de littérature », Études de lettres [En ligne], 1-2 | 2015, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 26 avril 2017. URL : http://edl.revues.org/839 ; DOI : 10.4000/edl.839

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • Revues.org