Navigation – Plan du site

L’alphabet imaginaire des Soviets

Elena Simonato
p. 323-342

Résumés

Le présent article vise à présenter une des initiatives linguistiques phares des années 1920 en Union soviétique, l’unification des alphabets. Promu par de hauts cadres politiques et d’éminents linguistes, ce projet ambitionnait de fusionner tous les alphabets à base latine créés pour les peuples de l’URSS en un seul alphabet unifié, censé être employé à échelle nationale. Un projet anti-marginalisant était-il réaliste à cette époque-là ? Quelle vision de la politique soviétique en matière des marges véhiculait-il ? Telles sont les questions clés auxquelles nous tâcherons de trouver ici une réponse.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2017.

Plan

1. Les enjeux
1.1. L’édification linguistique en quelques dates
1.2. Les principes linguistiques
1.3. Une initiative linguistique pour rapprocher les différents peuples
2. L’unification des alphabets en phase de réalisation
2.1. Le NTA (novyj tjurkskij alfavit, nouvel alphabet turk)
3. Repenser l’Orient soviétique
3.1. Les marges de l’Orient soviétique
3.2. Les résultats
3.3. Les marges
Conclusion

Aperçu du texte

Un projet aussi fou que celui de l’esperanto ? Un projet parallèle, voire concurrent ? Une alternative scientifique à la « межрабсвязь » (Mežrabsvjaz’/Correspondance internationale des travailleurs, acronyme de « meždunarodnaja rabočaja svjaz’ ») ? Toutes ces expressions décrivent bien l’envergure, l’aplomb du projet de l’« alphabet unifié » promu par nombre de linguistes soviétiques dans les années 1920 et 1930.

La politique linguistique des premières années de l’existence de l’URSS visait le développement de la périphérie multinationale, ainsi que l’essor des langues de ses peuples. C’était, tout compte fait, un projet anti-marginalisant. Mais c’est l’unification des alphabets qui constitue l’exemple le plus édifiant de la vision du monde de l’époque : les systèmes graphiques existant en URSS devaient fusionner en un seul « alphabet unifié ».

Ce projet nous intéressera autant par son côté linguistique qu’en ce qu’il est révélateur de la vision des langues parlées aux marges de l’Uni...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elena Simonato, « L’alphabet imaginaire des Soviets », Études de lettres, 2-3 | 2014, 323-342.

Référence électronique

Elena Simonato, « L’alphabet imaginaire des Soviets », Études de lettres [En ligne], 2-3 | 2014, mis en ligne le 15 septembre 2017, consulté le 18 août 2017. URL : http://edl.revues.org/763 ; DOI : 10.4000/edl.763

Haut de page

Auteur

Elena Simonato

Université de Lausanne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • Revues.org