Navigation – Plan du site

Marge ou centre ? Où chercher la vérité ? L’orientalisme d’une Russe en Inde : Helena Petrovna Blavatsky

Maya Burger
p. 297-322

Résumés

Le Theosophist est un journal créé en Inde par la société théosophique en 1879. Il constitue la plateforme pour faire connaître les idées de la théosophie en Inde autant que dans le monde, notamment sous la plume de Mme Blavatsky qui en quelque sorte le dirige. Il est un lieu où se négocient et s’affrontent différentes formes de savoir dans le dernier quart du XIXe siècle. Blavatsky entend marginaliser le savoir d’une pensée occidentale matérialiste qu’elle décrit comme limitée ou étriquée par des religions et superstitions. Elle entend redonner une place (i.e. mettre au centre) à ce qu’elle appelle la sagesse universelle, dont l’Inde et le Tibet auraient préservé des dimensions perdues ailleurs. Dans ce contexte, les articles du journal révèlent toute une série de problèmes (traduction, interprétation) et de controverses qui témoignent des enjeux relatifs à qui est éligible de parler du savoir indien ou de « spatialiser » la sagesse. Ainsi la dispute avec le réformateur hindou Dayānanda Sarasvatī révèle des compréhensions divergentes des Védas. Bien que tentant de valoriser l’Inde et son héritage intellectuel, Mme Blavatsky perpétua la vision « romantisée » d’une Inde spirituelle, image qui conviendra bien aux formes de spiritualités pour lesquelles la théosophie a joué un rôle pionnier. Si elle a décentralisé l’Occident en l’invitant à changer de regard par rapport à l’Orient, elle a aussi marginalisé le savoir indien, notamment en le « théosophisant ». Les premières années du Theosophist constituent également un matériel important pour analyser des perspectives indiennes de l’époque peu étudiées en raison de leur association avec un journal théosophiste relevant clairement de la marge.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2017.

Plan

Introduction et problématique
1. Vie et perspectives de Mme Blavatsky (1831-1891)
2. Le journal The Theosophist (1879-)
3. Deux controverses instructives tirées du Theosophist
3.1. L’occulte savoir mystérieux versus le religieux ou le savoir scientifique
3.2. Interprétations contrastives des Védas : entre tolérance et universalisme
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction et problématique

La théosophie, au sens de la société théosophique fondée en 1875, non seulement marque une étape dans l’histoire des religions en Occident, mais a aussi contribué à modifier l’histoire intellectuelle indienne dès la fin du XIXe siècle. En choisissant d’installer son quartier général en Inde, la société théosophique par ce geste a clairement manifesté l’importance qu’elle accordait à « l’Orient » et le rôle qu’elle entendait faire jouer aux acteurs orientaux dans la création d’un centre à partir duquel la « sagesse universelle » pourrait rayonner. En découpant une page de l’histoire complexe des relations entre Orient et Occident, nous étudierons plus particulièrement les controverses liées aux sources des savoirs (sagesse, magie, révélation, ésotérisme, occultisme et sciences) et les stratégies de leur mise en place à la fin du XIXe siècle. Pour cette investigation, le centre d’attention est le journal The Theosophist, qui documente la diffusion de l’idé...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maya Burger, « Marge ou centre ? Où chercher la vérité ? L’orientalisme d’une Russe en Inde : Helena Petrovna Blavatsky », Études de lettres, 2-3 | 2014, 297-322.

Référence électronique

Maya Burger, « Marge ou centre ? Où chercher la vérité ? L’orientalisme d’une Russe en Inde : Helena Petrovna Blavatsky », Études de lettres [En ligne], 2-3 | 2014, mis en ligne le 15 septembre 2017, consulté le 26 mars 2017. URL : http://edl.revues.org/761 ; DOI : 10.4000/edl.761

Haut de page

Auteur

Maya Burger

Université de Lausanne

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • Revues.org